Paul Le Guen a un peu de mal à savourer cette finale de la Coupe de la Ligue contre Lens, alors que le PSG est reléguable en championnat. Pour lui, la priorité des priorités reste avant tout le maintien.

Paul Le Guen, malgré le contexte difficile du club en championnat, et une position de reléguable, arrivez-vous à savourer cette finale ?
Je savoure différemment. Je suis content d’être en finale de la Coupe de la Ligue et de pouvoir gagner un trophée. Mais je ne savoure pas de la même façon, c’est clair.

Lens est aussi en difficulté en championnat et lutte également pour le maintien. Cela peut-il compter sur ce match ?
Peut-être. Je ne suis pas certain. Nous, on s’occupe surtout de nous, de notre parcours dans les Coupes et en championnat. On a suffisamment de soucis pour éviter de se positionner par rapport à l’adversaire. On va se bagarrer lors de cette finale, mais aussi sur la fin de championnat.

Est-ce que le contexte dans laquelle va se jouer cette finale peut contracter vos joueurs ?
J’espère que non, et que au contraire ils vont réussir à s’exprimer et à totalement se libérer. C’est un contexte excitant je pense. Ils vont jouer dans un stade plein. Qu’ils jouent, qu’ils en profitent…

Gardez-vous des bons souvenirs du Stade de France ?
J’en ai de bons souvenirs en tant qu’acteur, avec les deux finales de 1998 avec le PSG et en tant que spectateur mais aussi en tant que consultant pour une chaîne de télé.

« Je ne vais pas leur évoquer mon parcours »

Allez-vous parler à vos joueurs de vos finales gagnées ici avec le PSG ?
Non je ne pense pas. Je ne vais pas commencer à leur évoquer mon parcours. Cela fait longtemps maintenant, cela fait dix ans. Ceci dit, on s’est préparé au même endroit pour la mise au vert. C’est bien. Mais non, je ne leur parlerai pas des matchs.

Pensez-vous que le groupe sera assez fort en cas de défaite pour se reconcentrer sur le championnat quatre jours plus tard face à Strasbourg ?
Je ne veux pas me mettre dans ce cas de figure. Celui de la défaite. Cela peut arriver, mais je ne veux pas. Il faudra avoir de la ressource.

Avez-vous été tenté d’aligner une équipe un peu mixte comme contre Bastia en Coupe de France ?
Non, le mieux est d’aligner la meilleure équipe possible.

En cas de victoire. Est-ce que cela peut signifier un nouveau départ ?
On va jouer ce match à fond, et on va tout faire pour le gagner. Mais c’est vrai que ce qui se passera après sera différent. Mais le plus important c’est le championnat. C’est la priorité des priorités. Mais des succès en coupes peuvent être aussi importants à des moments pour un club et donc pour la suite du championnat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation